UNION AFRICAINE.

L’Union Africaine se dote d’un nouvel organe

lundi 15 septembre 2008,par Jean Bosco Nzosaba

L’Union africaine (UA) a établi mardi une autre institution, le Conseil économique social et culturel (ECOSOCC), soit la neuvième institution officielle de l’UA. La formation du conseil a pris trois ans et demi, avec la militante écologiste et politique kenyane Wangari Maathai (prix Nobel de la paix en 2004), comme présidente par intérim. Le président tanzanien, Jakaya Kikwete, président en ce moment de l’UA, a décrit que la transition de l’ECOSOCC de l’état intérimaire à permanent reflète l’engagement de l’Union et que l’UA est capable de réaliser ses promesses et objectifs. "Le lancement de l’ECOSOCC aujourd’hui marque une autre étape importante et cruciale dans la consolidation de l’architecture institutionnelle de notre union", a expliqué le président tanzanien dans son discours de lancement du conseil à Dar Es-Salaam. "C’est la première fois qu’une institution comme l’Union africaine qui a débuté en tant qu’organisation intergouvernementale incorpore les acteurs non étatiques comme partenaires dans l’entreprise de la politique", a-t-il ajouté. Depuis sa fondation en juillet 2002, l’UA a établi neuf institutions officielles jusqu’à présent qui comprennent : l’Assemblée de l’UA ; le Conseil exécutif de l’UA ; le Parlement panafricain ; la Cour de justice africaine ; le Conseil de la paix et de la sécurité ; le Conseil économique, social et culturel ; le Comité permanent des représentants ; et le Comité technique spécialisé. L’ECOSOCC a été décrit comme plus ou moins un parlement de la société civile composé des représentants des organisations de la société civile des pays membres de l’UA. Vingt-cinq des 53 pays membres de l’UA ont participé à la transition et à la formation de l’ECOSOCC : l’Afrique du Sud, l’Algérie, le Bénin, le Burkina Faso, le Burundi, le Cameroun, la République du Congo, la Côte d’Ivoire, la République démocratique du Congo, l’Egypte, l’Ethiopie, le Ghana, la Guinée, le Kenya, Madagascar, le Malawi, le Mali, l’île Maurice, le Niger, le Nigeria, le Soudan, la Tanzanie, la Tunisie, l’Ouganda et la Zambie.

 

 

Copright © Observatoire de l'Action Gouvernementale (OAG)