Burundi : La Commission Vérité/Réconciliation appelle aux soutiens tous azimuts

jeudi 31 janvier 2019,par Jean Bosco Nzosaba

Le président de la nouvelle équipe de la Commission vérité et réconciliation (CVR) du Burundi, l’ambassadeur Pierre-Claver Ndayicariye, a demandé mercredi des "appuis multiformes" aux partenaires internationaux pour accélérer le processus de vérité et de réconciliation au Burundi.

L’ambassadeur Ndayicariye intervenait à l’occasion d’une réunion d’information réunissant des partenaires internationaux de la CVR œuvrant au Burundi, y compris des chefs des missions diplomatiques et consulaires, des représentants des organisations internationales et régionales, ainsi que des responsables des Organisations non gouvernementales (ONGs) étrangères.

La nouvelle équipe de la CVR burundaise composée de 13 commissaires, au lieu des 11 commissaires de l’équipe sortante dont le mandat a expiré en décembre 2018, a vu sa mission étendue jusqu’à la période coloniale. Elle a pour mission d’enquêter et d’établir la vérité sur les violations "graves" des droits de l’homme et du droit humanitaire commises au Burundi durant la période allant du 26 février 1885 au 4 décembre 2008, date de la fin de la belligérance armée.

Le président de la CVR a fait remarquer que depuis l’indépendance du Burundi le 1er juillet 1962, les Burundais ont dû faire face à diverses crises sociopolitiques meurtrières, notamment celles survenues en 1965, 1969, 1972, 1988, 1993 et même après.

Selon M. Ndayicariye, le constat qui se dégage est que les Burundais de toutes les ethnies et de toutes les régions ont été affectées par ces crises. La CVR a déjà collecté des informations concernant plus de 4 000 fosses communes éparpillées dans tout le pays.

Concernant les divers soutiens demandés aux partenaires internationaux par la CVR, M. Ndayicariye a notamment évoqué l’appui politique et diplomatique au processus de vérité et de réconciliation engagé au Burundi, le rétablissement des victimes dans leur dignité et leurs droits, l’aide financière et technique, ainsi que l’octroie des facilités pour accéder aux archives et documents sur l’histoire du Burundi "dans les pays liés au Burundi par des relations historiques".

Le Burundi a vécu sous un régime colonial durant une période de 66 ans, dont 20 ans sous la colonisation allemande (1896-1916) et 46 ans sous la colonisation belge (1916-1962).

La vision réconciliatrice de la CVR burundaise recommandée pour la toute première fois par l’Accord d’Arusha pour la Paix et la Réconciliation au Burundi(AAPRB) d’août 2000, est celle d’une société qui "souhaite exhumer le passé sans ranimer les rancœurs et les vengeances", a rappelé le président de la CVR.

Source : Xiahuan

 

 

Copright © Observatoire de l'Action Gouvernementale (OAG)