OAG

PRESENTATION DE L’OBSERVATOIRE DE L’ACTION GOUVERNEMENTALE (OAG).

mardi 11 novembre 2008,par oag

I.Historique de l’OAG.

L’Observatoire de l’Action Gouvernementale (OAG) est né le 22 septembre 1999 à Bujumbura, suite à un processus de consultation au sein de la société civile burundaise. Il a été agréé officiellement le 12 janvier 2001 par l’ordonnance ministérielle n° 530/023.

Il est constitué de 18 associations, six journalistes et six parlementaires qui sont des membres à titre individuel.

L’OAG est une organisation de la société civile, politiquement et financièrement indépendante vis-à-vis des pouvoirs publics.

C’est un cadre d’information, de réflexion, et d’action en vue du suivi des engagements gouvernementaux et de l’évaluation de leur état de réalisation.

Vision de l’OAG Un Etat de droit fondé sur la paix, la justice, l’équité, la bonne gouvernance et le développement harmonieux.

II. Valeurs de l’OAG

· Transparence, · Objectivité, · Culture démocratique, · Engagement social, · Tolérance.

III. Objectif général

Amener les dirigeants à prendre en considération les préoccupations de la population et à rendre compte des actes qu’ils posent en développant le sens de la critique objective et de l’exigence chez les citoyens.

IV. Objectifs spécifiques

1. Contribuer à l’émergence dans l’opinion publique burundaise, des critères objectifs supra-ethniques et supra-régionalistes d’évaluation des gouvernants ;

2. Contribuer à moyen terme au développement de pratiques nouvelles, rationnelles et rigoureuses de programmation et d’évaluation des politiques publiques ;

3. Contribuer à la promotion des carrières dans le secteur public par le mérite la compétence, évaluées à l’aide des critères objectifs et rigoureux ;

4. Renforcer les atouts d’un développement multi-sectoriel dynamique au Burundi par une réalisation de plus en plus effective des engagements et l’institutionnalisation des méthodes de gestion saine et rigoureuse.

V. Axes d’intervention.

Le travail de l’OAG s’articule autour de cinq axes principaux :

1. Des actions de sensibilisation en direction des membres et du public autour des objectifs de l’Observatoire ;

2. Des études, des sondages d’opinion et des enquêtes sur l’état de réalisation des engagements gouvernementaux ;

3. Des analyses contextuelles pour comprendre les tendances d’évolution politique du pays ;

4. Des formations en direction des membres et de la société civile en vue d’accroître les capacités en matière de suivi-évaluation des actions gouvernementales ;

5. La constitution d’une banque de données sur les politiques sectorielles, les lois et autres engagements gouvernementaux.

VI. Organes

Les organes de l’OAG, classées par ordre d’importance sont :

1. L’Assemblée Générale, organe souverain, est composée de tous les membres. Elle se réunit en session ordinaire, trois fois par an et en session extraordinaire, chaque fois que de besoin, à l’initiative des deux tiers de ses membres ou du Bureau.

2. Le Bureau est composé du Président, du Vice Président, du Secrétaire Général et du trésorier. Il comprend également cinq commissions thématiques sur la sécurité ; l’économie et les finances ; les secteurs sociaux et culturels ; la justice ; les droits et libertés ; et enfin les réformes institutionnelles et le dialogue inter burundais. Il est élu par l’Assemblée Générale pour un mandat de deux ans renouvelables une fois.

3. Le Secrétariat Exécutif est composé par un personnel permanent chargé de la gestion quotidienne et de l’exécution des programmes suivant les orientations données par l’Assemblée Générale et le Bureau.

4. L’OAG est en outre doté d’une équipe de commissaires aux comptes, désignés par l’Assemblées Générale.

-  Réalisations

- Bureau Exécutif

- Staff

 

 

Copright © Observatoire de l'Action Gouvernementale (OAG)