cialis prix

 

 

Vers une contribution obligatoire pour les élections Featured

Rate this item
(0 votes)

Vers une contribution obligatoire pour les élections

 

Le ministre de l’Intérieur et de la Formation patriotique, M. Pascal Barandagiye, a réuni mardi le 22 août 2017, à Ngozi (nord), tous les gouverneurs de province et les administrateurs communaux et leur a ordonné de sensibiliser toutes les couches de la population pour les amener à comprendre le bien-fondé de contribuer pour des élections réussies.

« Selon la constitution burundaise, la contribution pour une bonne tenue des élections est un devoir pour le renforcement de la démocratie. Quand il n’y a pas d’élections dans un pays, c’est le désordre qui s’installe et chacun veut se faire chef », a affirmé le ministre Barandagiye, ajoutant que « le Burundi doit prendre en main le financement des élections et ne peut plus compter sur des aides extérieures qui ne viennent pas ».

Il a également fait savoir que le ministère est à l’œuvre pour fixer les modalités et les montants de ces contributions, selon les catégories : « une loi spéciale précisera bientôt le montant de contribution par catégorie de la population. Celle-ci sera obligatoire pour tout citoyen. Pour les salariés de l’Etat et du secteur privé, il y aura des concertations avec les syndicats et les responsables des corps non syndiqués pour fixer un pourcentage mensuel de contribution. Pour le reste de la population, des modalités d’application détermineront quel montant sera perçu une fois le trimestre ou l’année, selon le cas ».

Le chef de l’Etat burundais, M. Pierre Nkurunziza avait, lundi le 7 août 2017, donné le signal de cette contribution pour les élections de 2020 en versant une somme de cinq millions de francs burundais (5.000.000 FBu) à la Banque de la République du Burundi (BRB), agence de Ngozi, comme contribution de la famille présidentielle.

Le président de la République avait profité de l’occasion pour lancer un appel aux Burundais et amis du Burundi en vue d’une contribution pour que les élections de 2020 trouvent les moyens internes pour bien se réaliser. Il a fait remarquer que les élections demandent beaucoup de moyens financiers. Il faut donc que tout Burundais puisse faire sa contribution, et personne ne devrait faire sourde oreille car c’est une fierté de chaque citoyen, a-t-il souligné.

Il a indiqué que le Burundi a failli tomber dans un piège en 2015 quand les partenaires techniques et financiers des élections se sont retirés. Il recommande de commencer cette fois à temps, précisant que les Burundais doivent manifester leur esprit patriotique, surtout qu’un pays qui n’a pas d’institutions démocratiquement élues est un pays voué à l’échec, a martelé le chef de l’Etat.

Le président Nkurunziza a fait noter que beaucoup de pays africains ont opté pour le financement interne de leurs élections. Il n’est donc plus question, selon lui, de tout chercher de l’extérieur.

Le ministre de l’Intérieur et de la Formation patriotique a, au cours de cette réunion, demandé aux administratifs présents d’œuvrer pour le maintien de la paix et la sécurité en procédant à la redynamisation des comités mixtes de sécurité et la bonne tenue des registres de la population. Il a fait savoir que les travaux des élèves en vacances se termineront le 31 août et qu’une équipe d’évaluation est à l’œuvre pour classer les communes selon le niveau de réalisation de ces travaux. Les communes qui se classeront les premières seront primées, a-t-il annoncé.

Source : ABP

 

Read 459 times

photos marquantes

etudia1.jpg

OAG

Un Collectifs d'OGNs Burundais engagés dans l'observation de l'action gouvernemental .

Plan du site

  • Accueil
  • Apropos de nous
  • Nouvelles
  • Activites
  • Etudes
  • Déclaration
  • Contact


  • Contact

    Siège social: Bujumbura - Burundi

    B.P: 3113 Bujumbura

    Tél: 22 21 8820

    Email:info@oag.bi

    site web:www.oag.bi